articles > Revue de presse > Les soirées médiévales > Deplacement du couillard

Deplacement du couillard

Publié par louis le 14-Apr-2008 21:20 (2714 lectures)

 

 couillard 002couillard 011couillard 026

Le 29 mars à 8 heures , sur le chantier de la minoterie , des moyens importants étaient présents : Jacques avec l’élévateur et les bras performants de Bertrand, d’Yvon et de  moi-même.
Le corps du couillard était sur ses roues sans le mat et les couilles .

 

Nous avons assemblé les couilles au mat avec quelques coups de marteau bien placés.  

C’est là qu’est intervenu notre champion du pilotage avec l’élévateur. Pour réussir à déposer l’axe du mat sur le poteau du couillard  il a fallu les bras de Bertrand à la corde ,ceux Yvon aux couilles et moi aux consignes...

 

Le constat était que le mat ne pouvait rester en l’air (trop haut !). La décision de rabattre le mat nous a semblé la meilleure sauf que le couillard était sur des roues et lorsque nous avons commencé à rabattre le mat, le poids des couilles (eh oui !) a fait basculer le couillard dangereusement sur l’arrière.

 

 couillard 029couillard 033couillard 038

 

 


La grosse question se pose à nous :
Comment résoudre ce problème qui habituellement se décide autour d’un verre (il n’était que 9h !) . Néanmoins la décision a été de démonter le couillard pour le transport, les deux couilles sur les fourches de l’élévateur et le mat fixé sur le corps du couillard.


Le déplacement dans les rues de Machecoul s’est fait sans encombre malgré une largeur de 4 mètres.
Arrivé à bonne destination dans le champ, nous avons recommencé l’opération et bien sûr, en enlevant les roues.
Le premier passant à  nous soutenir fut Charles Henri. Il ne restait plus qu’à fixer le panneau de pub pour le repas médiéval et ensuite nous installerons celui des mystères de Gilles de Rais. 

 

 
couillard 045couillard 061


Naviguer à travers les articles
Article précédent Un repas spectacle aux fastes médiévaux les 26 et 27 mai Les soirées médiévales 2009 Article suivant
Les commentaires appartiennent leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.