articles > Revue de presse > Gilles de Rais : La Source > Rais créations démarre ses représentations le vendredi 19 juillet

Rais créations démarre ses représentations le vendredi 19 juillet

Publié par Jhen le 25-Jul-2012 13:30 (1420 lectures)

Courrier du Pays de Retz 19 Juillet 2012

 250119_258779674138514_1083117_n630x0_400

“Nous sommes prêts, nous avons eu la chance de pouvoir répéter au sec”, lance à quelques jours  du premier week-end des représentations, la présidente de Rais créations Anne Lemoing. Après deux années de représentation du spectacle Gilles de Rais, la source, acteurs et figurants ont pris leurs marques, même si “les premiers rôles – notamment Gilles de Rais et Jeanne d’Arc – sont interprétés par de nouveaux acteurs”, précise la présidente. 

Des sauts dans le temps

La trame principale reste la même que les années précédentes, il s’agit toujours d’un parcours théâtral proche des acteurs, mêlant des faits historiques et du fantastique. Les scénaristes se sont intéressés à une période peu connue de la vie de Gilles de Rais : son enfance et sa jeunesse. Ils tentent d’apporter une explication aux causes de la destinée si particulière de ce personnage controversé. Gilles de Rais serait né à Pouzauges, puis aurait passé son enfance à Champtocé et Machecoul. Ce n’est qu’après son mariage qu’il aurait vécu à Tiffauges.
Pour cette nouvelle aventure, l’équipe d’écriture a fait revivre, Étienne Corillaud connu comme Étienne de Poitiers ; Guillaumette la drapière, la nourrice de Gilles de Rais ; Guy de Laval ; Catherine de Thouars… “C’est à travers des “trésors” confiés au public que l’on va découvrir les quatre amis d’enfance de Gilles de Rais et mieux comprendre la jeunesse de celui-ci. Nous avons aussi insisté sur la rencontre avec Jeanne d’Arc. Il y a des sauts dans le temps, en marche avant, en marche arrière.”

Une bataille d’Orléans plus spectaculaire

Le spectacle reste itinérant, car avec Gilles de Rais, la source, une étape a été franchie : les spectateurs deviennent acteurs. Soumis à la roue de la destinée, ils deviennent le temps d’une soirée paysan, nobliau, chevalier ou moine. Selon le sort qui lui est réservé, chaque spectateur est costumé selon sa condition et apprend un comportement associé à son statut… pour quatre visions différentes du spectacle…
L’aspect visuel du spectacle proposé a fait aussi l’objet d’une attention particulière. Le village s’est rapproché du château et la mise en scène retraçant la bataille d’Orléans a été revue. “Nous sommes revenus à la première disposition. L’année dernière, le public se retrouvait trop dans la profondeur de champ et ne voyait pas bien la scène, explique Anne Lemoing. Certains ne remarquaient même pas les chevaux !” Pour cette nouvelle édition, il y aura plus d’archers, plus de chevaux. “Ils encercleront les spectateurs afin qu’ils vivent au plus près de l’action. La bataille sera beaucoup plus spectaculaire”, prévient la présidente de Rais créations.


Naviguer à travers les articles
Article précédent Les enfants à la découverte du Moyen Âge - Machecoul Ca bourdonne en cuisine Article suivant
Les commentaires appartiennent leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.